Roubaix : des maisons à 1 euro!

A Roubaix, la mairie veut proposer des maisons en brique à 1 euro contre leur rénovation. Ce projet vise à limiter la multiplication des maisons abandonnées et murées dans les quartiers les plus modestes de la ville. Ce phénomène, qui tend à se développer selon La Voix du Nord, instaure une ambiance peu propice à attirer de nouveaux habitants.

Maison à 1 euro à RoubaixLors d’une réunion publique, Monsieur Guillaume Delbar, maire de Roubaix, a déclaré qu’"on ne peut pas laisser faire ça. Il arrive que des bailleurs sociaux rachètent des maisons murées, et attendent d’avoir l’ensemble de celles qu’ils convoitent pour commencer à les réhabiliter. En attendant, l’habitat se dégrade. Ça ne nous convient pas".

Le fait de murer une maison abandonnée permet d’éviter l’installation de squatteurs, ce qui peut également ralentir l’aboutissement de projet de rénovation.

La municipalité souhaite donc racheter ces maisons murées afin de les proposer à un euro symbolique à des particuliers, lesquels devront toutefois s’engager à rénover le bien pour le rendre décent. Pour le maire de Roubaix "cela va permettre à des familles de devenir propriétaires, et à ces habitations d’être rénovées. À terme, cela peut redonner vie à ces quartiers".

La commune de Roubaix s’inspire de Liverpool en Angleterre qui a procédé à une opération similaire pour dynamiser un quartier totalement délaissé. Actuellement, vingt maisons abandonnées ont été vendues.

Un projet très incertain

La commune n’a pas précisé les modalités de l’opération.

Il est fort à parier qu’il s’agisse d’une opération plus publicitaire qu’immobilière !

Derrière le terme de maisons « abandonnées », existe une vérité juridique que la mairie ne peut pas contourner.

Si depuis 2004 une procédure spécifique a été créée pour que les communes deviennent propriétaires de biens sans maître, ce ne peut certainement pas concerner toutes les maisons murées. Il faudra donc les racheter aux propriétaires, lesquels conserveront le droit de refuser.

Compte-tenu des difficultés financières que connaissent les communes françaises, la municipalité de Roubaix peut-elle réellement financer un tel projet ? Et sous couvert de solidarité, à qui seront destinées ces maisons s’il faut apporter la garantie d’effectuer des travaux de rénovation complets? Quid du montage juridique ? Faudra-t-il faire jouer une clause résolutoire aux contrats de vente si les travaux ne sont pas effectués ?

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0