Risque d'exposition au radon et information de l'acquéreur

Un nouveau venu dans le dossier de diagnostic technique : le radon! Classé comme cancérigène, le radon causerait entre 1.200 et 3.000 décès par an, ce qui en ferait la seconde cause de cancer du poumon après le tabac.

Un nouveau diagnostic lié à l'exposition au radonPour améliorer l'information des acquéreurs et des locataires, l'état des risques naturels et technologiques, document annexé obligatoirement à toutes les ventes et locations immobilières, intégrera les risques d'exposition au radon au plus tard le 1er juillet 2017.

Cette information supplémentaire découle de l’ordonnance du 10 février 2016 portant diverses dispositions en matière nucléaire.

Localisation des zones à risque

Tous les secteurs géographiques ne sont pas logés à la même enseigne. L'institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (l'IRSN) a réalisé une cartographie matérialisant le risque d'exposition au Radon suivant les départements.
A l'instar des zones à risques naturels, miniers ou technologiques, les zones potentiellement concernées par le radon seront localisées par voie réglementaire. Un zonage précis, éventuellement à l'échelle de la commune, devrait être publié comme le préconise l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire).

Sont essentiellement concernées par le radon, les zones géographiques correspondant aux formations géologiques naturellement les plus riches en uranium. Il en est notamment ainsi des grands massifs granitiques comme le massif central, le massif armoricain, la Corse, ou encore les Vosges.

Les risques du radon

D'origine naturelle, le radon est un gaz inodore et incolore qui émane de la désintégration de l'uranium présent dans la croûte terrestre. Le gaz incriminé présente un danger lorsqu'il se trouve dans un espace fermé comme un sous-sol, dans lequel il peut s'accumuler et atteindre des concentrations importantes. Cela engendre des conséquences sur la santé des personnes exposées régulièrement au gaz. Le radon ne présente en revanche aucun danger à l'air libre puisqu'il se dissipe très rapidement.

Le radon potentiellement présent dans les maisons pénètre dans les espaces non étanches en contact direct avec le sol.

Afin de résoudre le problème il est possible d'étanchéifier les parties de la construction en contact avec le sol ou de renouveler l'air par une ventilation naturelle ou mécanique.

Il existe des kits pour mesurer la concentration de radon dans son logement.

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0