Faites-vous jouer la concurrence énergétique?

Selon l'évaluation annuelle d'Energie-info du médiateur national de l'énergie, seul un français sur deux sait qu'il existe une libre concurrence dans le choix de son fournisseur d'énergie. Tout le monde, professionnels ou particuliers, peut mettre en concurrence les entreprises fournissant du gaz ou  de l'électricité.

L'ouverture du marché des énergies est-elle vraiment connue des français? 

Afin de diminuer votre facture, il est nécessaire de comparer les offres des fournisseurs.

Après une augmentation de 3,9% en octobre 2014, les tarifs réglementés du gaz ont connu une nouvelle hausse de 2,31% au 1er novembre 2014, pendant que ceux de l'électricité ont progressé en moyenne de 2,5% à la même date. Cet alourdissement continu des charges impacte les finances et le moral des ménages. En effet, d'après le baromètre annuel Energie-Info du médiateur national de l'énergie, 78% des sondés estiment que la consommation d'énergie est "un sujet important", voire "très important" selon 25% des personnes interrogées.

Ces augmentations continues ont incité 42% des sondés à diminuer leur chauffage.

Toujours d'après le même sondage réalisé par l'institut CSA auprès de 1501 foyers, 64% des personnes interrogées considèrent que le coût de l'électricité ou de gaz est élevé dans leur budget. Bien plus grave, 13% des foyers questionnés ont dû faire face à des difficultés pour honorer leur facture énergétique, ce qui explique cette tendance à moins chauffer son habitat.

Un palliatif existe depuis 2007 avec l'ouverture à la concurrence du marché des énergies. Le problème réside dans le fait qu'actuellement 20% des français seulement en perçoivent l'intérêt, contre 14% en 2013. Bien qu'il y ait progressivement un changement de mentalité, il s'agit là de chiffres faibles.

Si 71% des foyers interrogés estiment la libre concurrence comme "une bonne chose", ils ne sont que 50% à savoir qu'il est possible de choisir à tout moment un nouveau fournisseur. Sans cette prise de conscience des consommateurs, la concurrence ne peut pas jouer pleinement son rôle pour améliorer le pouvoir d'achat des français.

Une carence d'informations auprès des ménages

Le même sondage met en avant une confusion dans l'esprit des consommateurs qui estiment à hauteur de 30% que GDF Suez et EDF sont la même société. Il est difficile dans ces conditions que ces deux sociétés concurrentes jouent sur les prix pour gagner des parts de marché.

De même, si l'électricité est exclusivement (sauf rares exceptions) acheminée jusqu'à votre logement par ERDF, vous gardez un libre choix envers le fournisseur. La loi dispose que les consommateurs particuliers, comme les petits professionnels conservent la possibilité de revenir à tout moment aux tarifs réglementés après les avoir abandonnés. Vous ne prenez donc aucun risque à quitter le fournisseur historique. 

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0